5.jpg

Isabelle Arpin

la cheffe aux yeux pétillants

On ne présente plus Isabelle Arpin. Ou si, justement, on en parle encore de cette cuisinière de pointe aux yeux aussi rieurs et pétillants que du champagne et à l’esprit aussi vif que sa cuisine. 

Pourtant, rien au départ ne prédisposait cet explosif personnage à faire carrière derrière les fourneaux… En effet, elle avait tout d’abord décroché un diplôme dans la finance à Paris.

Un jour, en dépannant un ami restaurateur, elle va se rendre compte qu’elle s’est trompée de vocation. De retour dans son Nord natal, elle va alors décrocher un nouveau diplôme à l’école hôtelière de Dunkerque, pour se retrouver, quelques années plus tard, à Ostende, ville qu’elle affectionne particulièrement et où elle restera plus de 15 ans.

Puis Isabelle débarque à Bruxelles dans les cuisines du restaurant Alexandre, pour prendre la suite de son fondateur, Alexandre Dionisio, parti pour la « Villa in the Sky ». Elle relève le défi et obtient sa première étoile.

On retrouve ensuite Isabelle Arpin à la tête des fourneaux du WY, le restaurant du show room Mercedes installé dans le haut du Grand Sablon, et là aussi elle relève le défi et parvient à conserver l'étoile...

Et, un beau jour, elle décide enfin d’ouvrir sa propre adresse... à son nom : Restaurant Isabelle Arpin, un cadre chic et épuré avec une cuisine ouverte car à ses yeux, le contact direct avec la clientèle constitue une source d’inspiration et d’énergie supplémentaire qui apporte beaucoup à sa créativité. Elle aime avoir l'impression de recevoir des amis à qui elle peut faire un sourire ou raconter une blague…

 Et vient ensuite La Bonne Etoile.

Son engagement pendant la Crise de Covid en faveur des soignants et des sans abris a été récompensé par sa présence aux cotés de Guillaume Gomez, ancien chef de l’Elysée, dans le livre "Les héros du coronavirus". 

Isabelle est aussi marraine de l’association Free Go Solidaire où elle œuvre avec les bénévoles toute l'année pour aider des familles dans le besoin.